Gilles MARGARITIS 

13/03/1912 - 06/11/1965

"Les directeurs de cirques m'appellent leur ennemi public numéro 1" (Gilles Margaritis)

                                                        Photo : X

Le père de "La piste aux étoiles"

 

" La piste aux étoiles"   c'est le titre de l'émission de télévision qui , grâce à un merveilleux artiste de variétés, le regretté Gilles Margaritis, est devenue l'incomparable ambassadrice des jeux du cirque.  Je dis bien "ambassadrice" car si les attractions présentées dans le cercle enchanté ont tous les atouts pour animer la pellicule, l'image ne peut être que parade et ne saurait remplacer la spectacle duquel, par contre, elle rappelle ou révèle l'attrait. 

Adrian Cirque Parade 1974

A partir du 11 janvier 1950 la piste aux étoiles jusque là tournée au moulin de la galette, fut retransmise depuis le Cirque d'hiver, chaque mercredi, présentée par Roger Lanzac puis par Pierre Tchernia jusqu'en 1976 (après la mort de son mari, Hélène Margaritis assura sa relève), l'émission fit le bonheur des petits et des grands.  

 

Anecdote :

Gilles Margaritis est l'inventeur des émissions consacrées au cirque et au music-hall. Tout ce que la France, dans les années cinquante , comptait de propriétaires de téléviseurs réservait, un mercredi sur deux, la soirée pour regarder La Piste aux Étoiles ou Music-Hall Parade. Il serait préférable d'écrire : pour vivre, tant les émissions, qui se déroulaient en public et en direct, s'attachaient à communiquer à travers l'écran l'émotion du chapiteau. La télévision à sa naissance collait si bien à la vie, qu'un soir l'image et la réalité se sont confondus de manière tragique. C'était le soir du mercredi 2 décembre 1959 où le barrage de Malpasset, dans le Var, a sauté, ravageant la ville de Fréjus. Le clown Zavatta devait exécuter un numéro de saut au tremplin basé sur la maladresse de Monsieur tout le monde devant un exercice périlleux. Face à son tremplin, Zavatta, bégayant de peur, répétait de la manière la plus pathétiquement comique - Sautera ..., sautera pas ...
La France entière était en haleine, Eh ! bien, à l'instant précis où le clown, rassemblant toutes les énergies de son personnage, cria "Sautera !" 
Le barrage a cédé.

La piste aux étoiles de Gilles MARGARITIS aux éditions SOLAR  1966.

Hommage de Madame Hélène Margaritis figurant sur la jaquette du livre:

"Ce livre, mon mari ne l'aura jamais relu. Gilles avit à peine achevé d'en raconter à Jacques Prézelin et Jacqueline Wilmes les souvenirs qui le composent, quant la mort l'a surpris, au soir d'une journée de travail deux heures, à peine après une prise de vues...     Son métier était toute son existence, et c'est ce métier qu'il voulait surtout raconter ici. Depuis quinze ans il ne vivait que pour sa "piste aux étoiles". Personne ne saura jamais la somme de travail, de recherches, d'anxiétés que recelait une seule heure d'émission. Car lui, que l'on a jamais entendu élever la voix dans un studio - sinon pour éclater de rire - et qui savait traiter en ami tous ceux avec qui il travaillait, était d'une exigence rigoureuse à son égard. Il ne tolérait pas la moindre imperfection. Aucune lassitude, aucune habitude ne lui ont jamais laissé passer un détail dont il n'était pas totalement satisfait. Il aurait agi de même à l'égard de ces souvenirs. Il ne l'a pas pu. J'ai accepté la responsabilité de le faire à sa place. On m'a dit, à ce propos, que j'avais fait preuve de beaucoup de courage. Je crois avoir seulement montré beaucoup d'amour. Gilles est parti. Mais il me reste l'histoire de sa vie qui qui est aussi celle de la mienne. Il me reste son émission où j'ai aussi pris sa place. En acceptant désormais d'animer sa "Piste aux étoiles" , je n'ai pas chercher à lui succéder; j'ai seulement voulu le garder un peu en vie...r    

 

          

Copyright © Christian SUDRE 2002  *  Dernière révision : 20/02/09 16:57:09